Les nardaies

© Philippe Collas

Les nardaies se présentent généralement comme une pelouse assez rase dominée par des espèces frugales dont le Nard (Nardus stricta). Ces pelouses sont installées sur des sols siliceux acides, pauvres en éléments minéraux. Il s’agit d’une végétation courte et peu productive, parfois à couvert continu ou entrecoupée d’espaces occupés par des bryophytes. Il résulte d'un surpâturage des landes à éricacées et se trouve donc souvent en mosaïque au sein de cet habitat mais on le trouve aussi dans des complexes prairiaux à sols pauvres.

 

 

 

En Wallonie, cet habitat, résultant des anciennes pratiques agropastorales, est principalement localisé en Ardenne sur les plateaux et les prés de fauche des vallées. Actuellement, hormis dans le camp militaire d'Elsenborn, il ne subsiste plus que de rares lambeaux qui ont échappé aux enrésinements et à l'agriculture intensive.


Le maintien de cet habitat nécessite soit un pâturage itinérant, ce qui est actuellement peu envisageable, soit par un pâturage très extensif (< 0,2 UGB), soit encore par fauchage et exportation.

Au niveau des sites du projet, cet habitat représente 25 hectares (0,21 % de la surface totale).

Lettre d'information

Intéressé par notre projet ? Inscrivez-vous pour être informés de l'avancement de nos actions.

Désinscrivez-vous de notre newsletter

Partenaires